Bonjour à tous,

Ce premier billet n'est qu'un premier pas pour relater nos futurs déplacements avec notre voilier à destination de la Martinique, notre prochain département de domiciliation. Pour les curieux ou les nostalgiques je vous communique l'adresse de notre précédent blog, créé lors de notre année sabbatique, en 2012/2013: http://ontheroadagain.heoblog.com

Le bateau est le même puisque nous n'avons pas réussi à le vendre. C'est un Dufour 36 issu du Dufour 4800, mis à l'eau en 1996. Il mesure 10.65 m sur 3.40 m de large avec un tirant d'eau de 1.65 m.

Nous aurions aimé faire l'acquisition d'un 40 pieds (12 m) avec cockpit central, mais il aurait fallut brader notre vaillant GWENN HA DU et compte tenu de tout ce que nous avions réalisé comme améliorations pour cette année sabbatique nous avons juger qu'il n'était pas convenable de baisser le prix.

Donc revoilà notre Dufour 36 avec de nouvelles améliorations, encore et toujours. Tous les milles parcourus nous en apprennent toujours et nous poussent à apporter des changements que nous espérons positifs.

Nous repartons, donc, avec deux panneaux solaires (semi souples) supplémentaires de 100 watts chacun, ce qui porte notre capacité de production à 350 watts. Nous sommes également passés de 330 Ah en batteries de servitude à 520 Ah, et pour le moteur et le guindeau électrique de 150 Ah à 220 Ah. En cas d'absence de soleil, nous avons monté une éolienne qui devrait, avec du vent, nous permettre de limiter la consommation, surtout au mouillage.

Pour palier aux désagréments rencontrés lors de notre boucle atlantique, ceux qui nous ont suivis le savent bien, nous avons changé notre pilote automatique par un système hydraulique et électronique conçu pour un bateau de taille et de poids supérieur au notre. Cela devrait nous éviter de barrer 24h/24 et 7j/7j.

Nous avons monté un étai de trinquette (voile d'avant de 16 m2) sur emmagasineur au lieu de l'étai largable. Certes cela a un coût mais ne nécessite plus d'aller faire l'acrobate à l'avant du bateau, surtout que le temps est en général dégradé ou en voie de dégradation lorsqu'on passe sous trinquette. Nous allons aussi bénéficier de deux voiles neuves (GV et génois) réalisées par mon fiston Gwénaël, que nous récupérerons lors de notre passage à Palma de Majorque.

Pour transporter et stocker l'annexe nous avons posé deux bossoirs sous le portique. Nous avons refait les deux hublots de pont qui, avec le temps, étaient faïencés donc fragilisés et ne nous permettaient pas de bien voir l'extérieur. Et puis un peu de rangement ici ou là, du nettoyage, beaucoup, du bricolage et de l'entretien surtout

Nous pensons être prêts pour fin septembre et dès le début du mois nous devrions vivre sur le bateau afin de trouver nos marques le jour du départ. Nous voulons éviter l'inorganisation et la précipitation du départ de 2012. .

20180808_102255.jpg20180719_125736.jpg